Qui se cache derrière Bidule et Compagnie?...

Je vous propose d'en découvrir un peu plus sur l'univers au travers d'une petite interview...

 

Pouvez vous nous raconter de vos débuts de créatrice ? Comment l’aventure a commencé ?

 

L’univers artistique m’a toujours attiré, le dessin en particulier. J'ai pourtant suivi une toute autre formation. En 2005, j'ouvre une boutique de bijoux de créateurs et d'accessoires de mode. Naturellement je commence à créer mes propres bijoux et en 2010 je commence à utiliser de la chambre à air comme matière principale et très vite je m'essaies à mes premiers sacs. 

 

Je n'ai rien inventé en ce qui concerne le recyclage de la chambre à air. Il s'agit d'une pratique très répendue dans de nombreux pays d'Afrique, d'Asie ou encore d'Amérique du Sud. Au fil de mes voyages j'ai eu un véritable coup de coeur pour cette matière qu'est la chambre à air. Chaque morceau de matière est unique. Son vécu, les marques du temps sont pour moi ce qui la rende précieuse. Il faut savoir que la chambre à air en fin de vie est destinée à être brulée, ce qui est extrêmement polluant. Je suis heureuse de pouvoir lui donner une seconde et belle vie à travers mes créations et ainsi participer à mon niveau à préserver notre environnement.

Bidule et Compagnie ou l'envie de vous proposer une mode alternative à travers des créations réalisées à partir de chambre à air de camion, de tracteur et de vélo recyclées et dont l'atelier est situé à Orbey (Alsace).

Stéphanie, la créatrice, a débuté dans le monde du bijoux et de l'accessoire de mode il y a 12 ans en ouvrant une boutique dédiée aux créations Françaises et Européennes. Perpétuellement à la recherche de nouveautés originales pour ses clientes, elle décide de créer ses propres bijoux pour débuter. Puis réalise ses premiers sacs.

 

En 2016 elle devient membre actif de la FREMAA (Fédération Régionale des Métiers d'Art d'Alsace).

La chambre à air s'est imposée à elle comme une évidence. Matière découverte au détour de voyage, elle a un véritable coup de coeur pour cette "matière déchet". Pourquoi la jeter? La brûler, polluer? alors que l'on peut lui donner une seconde jeunesse? La chambre à air à ce côté brut et masculin très interressant, elle aime lui donner vie à travers ses créations, la transformer en accessoires féminins et lui apporter douceur et éclat. 

La chambre à air de camion ou de tracteur est recyclée. Une fois nettoyée et dégraissée (à l'aide de produits naturels) elle est assemblée totalement à la main, à l'aiguille de sellier. 

"En plus d'être des créations éco-responsables, mes sacs ont une histoire, un vécu propre à chaque modèle. Variations de couleur et souvenirs de réparations et d'imprévus racontent une tranche de vie de ces chambres à air à qui l'on offre une seconde jeunesse.Chaque modèle est pensé et réalisé de manière unique.

 

Ce n'est pas moi qui décide du sac que je veux réaliser, mais la matière, qui selon sa souplesse, sa texture ou encore ses "défauts" m'inspire une forme à réaliser.

 

Ce n'est pas seulement un sac que vous achetez, mais une histoire..."

Quelle est votre formation ?

 

Je n'ai pas de formation dans mon domaine d'activité. Commence alors différents essais de couture, J'apprends à "apprivoiser" la matière avec beaucoup de curiosité et de réalisations plus ou moins concluantes avant de trouver la technique qui me convient et que je pense la plus adaptée à mes produits. n'ai pas de formation dans mon domaine d'activité. J'ai appris toute seule, avec beaucoup de curiosité, d'essais plus ou moins concluants. Je me suis essayée à plusieurs techniques de couture avant de trouver celle qui me convenait et qui était la plus adapté à mes produits. 

 

Pourquoi ce type de sacs ?

 

Il existe une multitude de type de sacs, mais comme dans tout il y a un phénomène de mode, des matières tendances, des formes incontournables.

 

Pour mes sacs j’ai voulu proposer quelque chose de différent, d’abord pour ne pas faire comme tout le monde, pour ne surtout pas « être dans la norme » et aussi parce que cela m’amuse.

 

On me demande régulièrement pourquoi je n'utilise pas de cuir, matière "plus noble" aux yeux de certains.

Ma technique de couture est issue de la maroquinerie et est à l'origine utilisée pour coudre le cuir, donc oui, évidemment je pourrais utiliser du cuir, mais non, je ne le souhaite pas. J'aime travailler la chambre à air, j'aime l'idée de participer à la préservation de notre planète, j'aime l'idée d'utiliser une matière qui n'implique pas de cruauté envers les animaux. 

 

A quel type de clientèle s’adressent-ils selon vous ?

 

Mes créations s’adressent à des personnes qui souhaitent se démarquer, qui aiment les produits un peu décalés et qui sortent de l’ordinaire.

Des personnes cherchant des produits réalisés sans cruauté envers les animaux, des produits imaginés et réalisés en France. Des personnes sensibles au fait main, avec amour et passion, car c'est avant tout de cela qu'il s'agit.

 

Quelles sont les étapes de création d'un sac ?

 

Tout débute par le choix de la matière première, car il existe de nombreuses sortes de chambre à air, différentes tailles, différentes épaisseurs, des souples, des plus rigides... En réalité je ne choisi pas. Je prends une chambre à air et en fonction de ses particularités je vais imaginer un sac.

Ensuite la découpe en fonction de la forme que je veux donner à mon sac.

 

Vient ensuite le nettoyage. Je lave les chambres à air au minimum 3 fois, de 3 manières différentes avec des produits naturels afin de leur redonner leur éclat. Puis elles sont dégraissées et ré-hydratées.

 

Ensuite seulement je peux commencer à les coudre. Pour cela j'utilise une aiguille de sellier et un fil utilisé en maroquinerie avec un forte résistance.

 

Les sacs sont entièrement cousus à la main, je n'utilise aucune machine afin qu'il gardent leur caractère unique et fait main.

 

Pour terminer, je fixe les fermoirs (de cartable, boutons de manchette...) ainsi que des bandoulières (réglables pour la plupart)

 

Combien de temps mettez vous pour la réalisation d'un sac?

 

C'est très variable, cela dépend du nombre de point de couture bien sur mais également des finitions.

 

Je mets en moyenne 2h30 pour réaliser un sac, mais cela peut prendre beaucoup plus de temps.

 

CONTACT

Atelier Bidule et Compagnie

Orbey - FRANCE

contact@bidule-compagnie.fr